Apprentissage expérientiel : favoriser la réussite des jeunes.

December 4, 2018 Jennifer Gardy

students using VR headsets

Tout le monde se souvient de son activité ou cours préféré à l’école. Pour moi, c’était les expériences en biologie, les activités intégrant le théâtre et la performance, et le laboratoire d’informatique.

Puis j’examine ma carrière scientifique actuelle où j’utilise des ordinateurs pour répondre aux questions concernant les maladies infectieuses ou communiquer les résultats à ceux qui doivent les mettre en œuvre. Il est évident que mes trois intérêts ont culminé en une carrière enrichissante dans les STIM (science, technologie, ingénierie et maths).

Comme l’Indice de l’État de la science de 3M l’a révélé, 96 % des Canadiens veulent que nos enfants apprennent davantage la science et 86 % d’entre nous veulent que nos enfants fassent carrière dans les STIM.

Il faut donc donner à nos jeunes les compétences nécessaires pour réussir dans un monde complexe, interdisciplinaire et dynamique qui leur offre d’innombrables choix de carrières diversifiées et enrichissantes.

Une feuille de route pour transformer l’avenir de l’éducation au Canada.

3M est un partenaire fondateur de Canada 2067 – une initiative nationale qui vise à façonner l’avenir de l’apprentissage des STIM, de la maternelle à la fin du secondaire.

Une partie de cette initiative novatrice était l’élaboration de la feuille de route de l’apprentissage de Canada 2067. Basée sur des recherches et des discussions approfondies avec la communauté de l’enseignement des STIM au Canada, la feuille de route identifie six piliers sur lesquels nous pouvons nous appuyer pour transformer l’avenir de l’éducation au Canada.

L’un de ces piliers est « Comment nous apprenons ». Si nous voulons que nos diplômés aient accès à une variété de carrières, que devons-nous leur apprendre, et comment devons-nous leur enseigner, les évaluer et récompenser leur succès?

Je crois que l’apprentissage expérientiel est au cœur de cette question. En examinant mon parcours, je constate que ce dont je me souviens le plus était basé sur l’expérience.

Voilà pourquoi il est formidable de lire certaines recommandations dans cette feuille de route. Notamment :

  • Veiller à ce que tous les étudiants participent chaque année à des projets communs couvrant de nombreux sujets et disciplines.
  • Recommander aux étudiants en STIM de réaliser au moins un projet par an qu’ils conçoivent selon leurs propres curiosité et volonté d’approfondir un sujet donné.

En tant que scientifique, je sais qu’aujourd’hui les STIM s’appuient sur le travail d’équipe, la collaboration de diverses disciplines et la passion pour un champ d’études particulier. En tant que parents et éducateurs, nous devons nous assurer que nos enfants développent des compétences dans ces domaines.

Par exemple, 3M soutient ces opportunités en proposant des stages dans leurs laboratoires canadiennes. Leur division de sécurité alimentaire a même placé des stagiaires avec leurs partenaires. Ils investissent également dans des programmes tels que l'Exposition Nationale Enactus Canada, qui incite les étudiants universitaires de toutes disciplines à résoudre des problèmes de développement durable dans les communautés canadiennes. 

Ces recommandations reflètent la réalité à laquelle la nouvelle main-d’œuvre en STIM sera confrontée. 

student

La technologie ouvre une fenêtre sur une nouvelle façon d’apprendre.

La feuille de route souligne l’importance d’utiliser les nouvelles technologies, surtout dans le domaine numérique, pour rendre l’apprentissage plus créatif, interactif et axé sur l’étudiant.

Bien que beaucoup d’entre nous n’hésitent pas à rejeter la fascination de nos enfants pour leurs écrans, je considère les téléphones, tablettes et ordinateurs comme les portes d’entrée vers un monde riche en information et perspectives. C’est un endroit où les jeunes peuvent entrer en contact avec leurs pairs et développer les compétences nécessaires pour évaluer et synthétiser l’information.

Si nous voulons changer les méthodes d’apprentissage des étudiants, nous devons aussi penser aux professeurs. Ils doivent avoir accès à la formation et aux ressources leur permettant d’offrir des apprentissages en STIM qui sont interdisciplinaires, expérientiels et basés sur les compétences et l’enquête, et qui font appel aux technologies numériques mises à leur disposition en classe.

Regard vers l’avenir : l’éducation.

L’Indice de l’État de la science a démontré que l’enthousiasme des étudiants envers les STIM diminuait avec le temps. Je crois cependant que si nous travaillons vers un nouveau modèle d’enseignement des STIM, où les étudiants constatent que les STIM sont étroitement liés et associés à de nombreux autres domaines, et où leur curiosité est suscitée et récompensée, nous pouvons changer cela.

En projetant jusqu’à 2067, j’entrevois une génération de jeunes engagés, curieux et passionnés, travaillant ensemble dans diverses disciplines pour innover, découvrir et créer un monde meilleur.

En savoir plus sur 3M et Canada 2067.

Inscrivez-vous au bulletin d’information de 3M Canada pour demeurer à jour sur les dernières initiatives en matière d’enseignement des STIM telles que Canada 2067.

 

À propos de l’auteur

Jennifer Gardy

[enBio=Jennifer is a well-known Canadian scientist and science communicator. Since completing a PhD in computa-tional biology in 2006, she’s used DNA analysis and computer science to study how infectious diseases spread in a population. At the same time, she’s hosted many episodes of CBC Television’s The Nature of Things and Discovery Channel’s Daily Planet, and has written a kids’ book about the fascinating world of germs and mi-crobes. Jennifer was one of the 20 inaugural Women of Impact in STEM, as honoured by the government of Canada.],[enJob=UBC Professor and Science Television Host],[frBio=Jennifer est une scientifique canadienne et une communicatrice scientifique reconnue. Depuis qu’elle a terminé un doctorat en bio-informatique en 2006, elle a utilisé l’analyse de l’ADN et l’informatique pour étudier comment les maladies infectieuses se répandent dans la population. Parallèlement, elle a animé de nombreux épisodes de l’émission « The Nature of Things » diffusée sur Radio-Canada et de l’émission « Daily Planet » diffusée sur la chaîne Discovery, en plus d’écrire un livre pour enfants sur le monde fascinant des microbes et des germes. Jennifer fait partie des 20 premières femmes d’influence dans le domaine des STIM qui ont été honorées par le gouvernement du Canada.],[frJob=Professeure à l’Université de la Colombie-Britannique et animatrice d’une émission scientifique]

Plus de contenu par Jennifer Gardy
Article précédent
Les STIM : des salles de classe à la collectivité.
Les STIM : des salles de classe à la collectivité.

Jennifer Gardy partage ses conseils sur la façon de faire sortir la formation en STIM de la salle de classe...

Article suivante
Une nouvelle solution pour les appareils orthodontiques autoligaturants transparents.
Une nouvelle solution pour les appareils orthodontiques autoligaturants transparents.

Des procédures plus rapides à de meilleurs résultats pour les patients, voici comment les Boîtiers autoliga...