Que pouvez-vous entendre si vous envoyez un stéthoscope dans l’espace?

September 20, 2016 3M Canada

The International Space Station backdropped by the bright Sun over Earth's horizon.

Un des résultats les plus merveilleux de la poursuite de la science est le moment où deux trajectoires, apparemment sans point commun, se croisent et donnent naissance par le fait même à une nouvelle application de la technologie.

Lorsque Craig Oster de 3M et son équipe ont développé un stéthoscope novateur qui pouvait rapprocher les patients éloignés et les professionnels de la santé, l’idée qu’il pourrait éventuellement être envoyé en orbite de la Terre ne leur est jamais venu à l’esprit.

Et pourtant, en 2011, ce même stéthoscope – le Système de Télé-Auscultation Littmann® 3MMC – s’est envolé avec L’Agence d’exploration aérospatiale japonaise, la JAXA, vers la Station spatiale internationale (ISS), pour être utilisé au cours d’expériences testant la capacité de la télémédecine (l’utilisation des télécommunications et d’autres technologies pour fournir des soins cliniques de santé à distance).

Télémédecine à l’extrême

Plus précisément, la JAXA voulait savoir si un astronaute dans l’espace pouvait effectuer un autodiagnostic précis – dans des conditions de faible gravité et un environnement bruyant comme celui de la station spatiale – et si les données recueillies par le stéthoscope pouvaient être analysées sur Terre par un spécialiste.

Comme les possibilités d’exploration de l’espace ne cessent de se développer, de la mission Mars-One à la découverte par la NASA d’autres planètes ressemblant à la Terre, il en est de même quant aux défis qui attendent les astronautes afin de demeurer en bonne santé dans des conditions extrêmes.

« Au fur et à mesure que les astronautes s’éloignent de la Terre, il n’est plus question de faire simplement le voyage de retour quand se présente un problème. (..) Ce qui signifie que les astronautes devront voir eux-mêmes à leur santé, » explique Dr. Shin Yamada, ingénieur de recherche principal, Direction des missions spatiales, JAXA.

Comment le Système de télé-auscultation Littmann® 3MMC permet de remédier à l’éloignement

Le système de stéthoscope utilise deux appareils, qui communiquent entre eux par l’intermédiaire d’une connexion Bluetooth® et d’un logiciel spécial.

Le premier recueille le son des battements cardiaques et autres sons corporels du patient (en annulant les bruits ambiant gênant), puis transmet ce son via un signal numérique sécurisé et crypté (en temps réel) à l’autre, peu importe où le patient se trouve: à l’autre bout de la ville, n’importe où dans le monde… ou même dans l’espace.

Battement de coeur à la station de contrôle terestre

À la station de contrôle terrestre, un médecin qui écoutait le rythme cardiaque de l’astronaute en orbite a constaté qu’il sonnait exactement de la même façon que s’il l’avait écouté en personne.

L’expérience a été un succès et a franchi une autre étape importante dans la conquête à venir de l’espace.

Découvrez-en davantage sur le Système de télé-auscultation Littmann® 3MMC.

Article précédent
Des recherches ont démontré comment 3M privilégie la sécurité des patients!
Des recherches ont démontré comment 3M privilégie la sécurité des patients!

Depuis près de 30 ans, le système de réchauffement Bair Hugger(MC) 3M(MC) a permis de réchauffer 200 millio...

Article suivante
Les preuves sont essentielles lorsque l’on choisit un système de réchauffement des patients à air pulsé.
Les preuves sont essentielles lorsque l’on choisit un système de réchauffement des patients à air pulsé.

Accédez à un vaste recueil de recherches qui met en évidence la sécurité et l’efficacité du système de réch...