Selon les experts il faut enseigner l’effet des STIM.

scientist working with students

La technologie change la façon dont nous entrons sur le marché.

Dans la fabrication, l’automatisation nous aide à fabriquer et à assembler les produits rapidement, uniformément et à grande échelle. Dans les soins de santé, la connectivité donne plus de renseignements plus rapidement aux fournisseurs de soins sur leurs patients, pour de meilleurs résultats. Les consommateurs peuvent acquérir plus de connaissances que jamais.

Lorsque les industries changent, le talent au cœur de ces industries doit changer aussi. Pour assurer la prospérité économique au Canada, il faut changer la façon de développer des talents.

À la Conférence nationale sur le leadership Canada 2067, plus de 300 dirigeants canadiens de l’industrie, du gouvernement, de l’éducation et du secteur sans but lucratif se sont réunis pour discuter de plans d’action pour l’avenir. La priorité était de trouver les plus grands obstacles à la protection de notre position future sur le marché mondial, et comment les surmonter.

L’opinion retentissante : Il faut changer nos méthodes d’enseignement des sciences et de la technologie.

Visionnez : Les leaders canadiens donnent leurs opinions sur les méthodes d’enseignement des STIM.

Les Canadiens appuient les STIM, mais ils doivent mieux comprendre leur effet.

Les Canadiens croient aux STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématique). Dans le rapport sur l’indice de l’état de la science, la majorité des Canadiens ont déclaré croire que la science peut régler les problèmes de développement durable, comme l’approvisionnement en énergie et eau potable et l’assainissement. 43 % des Canadiens croient que les voitures volantes seront une réalité de leur vivant.

Ils veulent aussi que les jeunes d’aujourd’hui poursuivent une carrière dans ces domaines. De plus, 86 % des Canadiens ont déclaré qu’ils encourageraient les enfants à choisir une carrière scientifique. Près de 40 % d’entre eux regrettent de ne pas avoir choisi une carrière scientifique.

Si c’est le cas, où est l’écart? Les leaders dans la recherche et l’industrie pointent vers le même problème : nous ne faisons pas le lien entre la théorie et la pratique.

Mojdeh Poul speaking

Mojdeh Poul, présidente de la Compagnie 3M Canada, partage le pouvoir de la science au service de la vie lors de la Conférence nationale sur le leadership Canada 2067 (décembre 2017).

Les méthodes d’enseignement des STIM doivent montrer l’effet de la science sur nos vies quotidiennes.

La recherche montre que les personnes ne connaissent pas l’effet de la science sur leurs activités quotidiennes.

Ainsi, 72 % des Canadiens ne pensent à l’incidence de la science sur leur vie quotidienne que « rarement, voir jamais » (rapport sur l’indice de l’état des sciences). Parmi les jeunes, 2 étudiants sur 5 ne voient pas comment la science sera pertinente dans leur travail et disent que l’étude de la science n’aura aucune importance dans leur carrière (Baromètre de l’intérêt des jeunes Canadiens pour les sciences).

scientist doing demonstration

 « Je suis vraiment convaincu que si nous avions une pratique scientifique plus authentique dans les salles de classe, davantage d’étudiants choisiraient une carrière en sciences. Nous envoyons plutôt une multitude de renseignements aux étudiants au point où ils détestent tout simplement les sciences. Ce n’est pas une bonne approche. » – David Blades, Ph. D., professeur, études de l’enseignement et du curriculum des sciences Université de Victoria

3M connaît bien l’écart entre la théorie et la pratique. Elle est reconnue pour la force de ses technologies, comme ses adhésifs, ses abrasifs et sa nanotechnologie. Peu comprennent comment ces technologies offrent une guérison plus douce, des structures plus fortes ou des sourires plus éclatants.

Notre marque est fondée sur la science au service de la vie. Comprendre cet aspect est crucial parce qu’il nous permet de comprendre comment ces éléments fondamentaux conduisent à des routes plus sûres, des patients plus en santé et des pratiques commerciales plus durables.

Si nous pouvions trouver un moyen d’acquérir cette compréhension dans la salle de classe, notre avenir sera considérablement plus prometteur.

Voyez comment nous contribuons à la prospérité économique au Canada.

Remplissez le formulaire suivant pour recevoir des mises à jour par courriel sur nos programmes d’enseignement des STIM, nos initiatives de développement durable et plus encore.

 

À propos de l’auteur

Randy Frank

[enBio=As a scientist by trade, Randy is a born problem-solver. Each day he inspires his team of 150 innovators to leverage science, technology, and R and D to help improve Canadian business. Randy has dedicated his life to science, with more than 17 years at 3M and countless leadership positions in the community.],[enJob=Executive Director Research and Development, Quality and Regulatory Affairs, 3M Canada],[frBio=Scientifique de formation, Randy est un solutionneur de problèmes inné. Chaque jour, il inspire son équipe de 150 novateurs à tirer profit de la science, de la technologie et de la R-D pour améliorer le milieu canadien des affaires. Ayant consacré sa vie à la science et fort de plus de 17 années au sein de 3M, Randy a également occupé d’innombrables positions de direction au sein de la communauté.],[frJob=Directeur exécutif, Recherche et développement, Qualité et Affaires réglementaires, Compagnie 3M Canada]

Plus de contenu par Randy Frank
Article précédent
Compétition FIRST Robotics : Offrir un avenir prometteur.
Compétition FIRST Robotics : Offrir un avenir prometteur.

Randy Frank de 3M explique comment l’investissement dans des programmes tels que la compétition FIRST Robot...

Article suivante
Formation en STIM : La clé pour un bel avenir.
Formation en STIM : La clé pour un bel avenir.

Les étudiants canadiens croient qu’un bel avenir est en vue. Randy Frank de 3M nous dit comment la formatio...

STIM : essentiels à nos besoins futurs en main-d’œuvre.
#Can2067