Compétition FIRST Robotics : Offrir un avenir prometteur.

October 3, 2018 Randy Frank

Compétition FIRST Robotics à l’Université Western

C’est une chose d’avoir une bonne idée. C’en est une autre de pouvoir la mettre en œuvre.

Les recherches révèlent que les Canadiens croient que l’avenir est prometteur. Ils espèrent que nous surmonterons les défis auxquels notre environnement et notre économie sont confrontés et ils croient que la science, la technologie, l’ingénierie, et les mathématiques – ou les STIM – seront la clé de notre succès. Ils ignorent seulement le moyen d’y parvenir.

Il y a un vide entre la théorie et la pratique. Nous devons trouver plus de moyens de le combler.

C’est pourquoi nous soutenons la compétition FIRST Robotics, ici à l’Université Western. Pour nous, ce programme est bien plus qu’un investissement dans notre collectivité locale. Il s’agit d’un investissement dans notre avenir.

Visionnez : Les étudiants et les scientifiques expliquent comment le concours FIRST Robotics ouvre les portes vers un avenir prometteur pour tous.

Formation en STIM : L’avenir c’est maintenant, même si nous ne pouvons le voir.

Lorsque l’on pense aux STIM, on pense souvent à de grandes découvertes hors de l’ordinaire qui modifient le cours de notre avenir. Par exemple, dans notre récent sondage sur l’Indice de l’état de la science, près de la moitié des Canadiens croient que ceux qui ont une formation en STIM fabriqueront des voitures volantes au cours de notre existence.

Aussi inspirant que cela puisse être, ces grands objectifs peuvent être hors de la portée de la personne moyenne. Nous ne devrions donc pas être surpris que près de la moitié des étudiants d’aujourd’hui n’arrivent pas à imaginer comment la science jouera un rôle dans leur carrière.

Étant un scientifique, cela m’attriste. Des plus petits objets aux plus grands objectifs, les STIM sont partout pour améliorer nos maisons, nos entreprises, et nos vies. Ces disciplines constituent la clé pour assurer un avenir plus prometteur et durable.

Pensez à l’industrie de la fabrication canadienne. Le rôle croissant de la technologie et de l’automatisation change complètement la manière dont nous pénétrons le marché. Pour que nous restions concurrentiels, nous avons besoin d’un afflux constant de travailleurs qualifiés en STIM pour les années à venir.

C’est pourquoi je suis si passionné par la compétition FIRST Robotics. Elle incite les étudiants à poursuivre des études en STIM et elle leur permet d’acquérir les compétences nécessaires pour faire carrière en STIM.

Compétition FIRST Robotics : Rendre accessible l’effet de la formation en STIM.

La compétition FIRST Robotics est décrite comme « le sport du génie ». Elle vise à mettre des équipes d’étudiants au défi de construire des robots de taille industrielle pour qu’ils s’affrontent. La machine n’est que le début.

Sur le plan pratique, la compétition FIRST Robotics aide les étudiants à acquérir des compétences traditionnelles et pratiques telles que la CAO, le soudage, la programmation et l’électronique. Ils apprennent également à gérer les activités de leur équipe, y compris la collecte de fonds, l’établissement du budget, le marketing, la stratégie de marque et les communications.

Plus important encore, les élèves acquièrent des compétences de haut niveau desquelles émane la formation en STIM. Cela comprend la créativité, la résolution de problèmes, le travail d’équipe, la collaboration et la courtoisie professionnelle.

Nous savons que cela fonctionne.

FIRST Robotics encourage le travail d’équipe

Les recherches effectuées par FIRST Robotics démontrent que les étudiants qui participent au programme comprennent mieux les STIM et leur effet sur leur vie, souhaitent davantage poursuivre une carrière dans ces disciplines et sont mieux outillés pour obtenir ces emplois.

Par exemple, FIRST Robotics rapporte que plus de 75 % des anciens étudiants du programme ont choisi un domaine des STIM pour leurs études ou leur vie professionnelle. La grande majorité signale également que leur participation les a aidés à améliorer leurs compétences en communication, en résolution de conflits, en gestion du temps et en résolution de problèmes.

Nous en avons été témoins ici. Nos anciens étudiants locaux ont été embauchés par des chefs de file du marché des jeux vidéo, du développement de logiciels et de l’ingénierie de fabrication.

La formation en STIM stimulée par FIRST Robotics

En savoir plus : Comment l’investissement dans la formation en STIM offre un avenir meilleur.

Le concours FIRST Robotics n’est qu’une façon d’investir dans notre avenir. Il ne peut toutefois être le seul. Si nous voulons que le Canada demeure concurrentiel, nous devons en faire plus dès maintenant.

Trouver plus de moyens de contribuer à un avenir meilleur pour tous.

À propos de l’auteur

Randy Frank

[enBio=As a scientist by trade, Randy is a born problem-solver. Each day he inspires his team of 150 innovators to leverage science, technology, and R and D to help improve Canadian business. Randy has dedicated his life to science, with more than 17 years at 3M and countless leadership positions in the community.],[enJob=Executive Director Research and Development, Quality and Regulatory Affairs, 3M Canada],[frBio=Scientifique de formation, Randy est un solutionneur de problèmes inné. Chaque jour, il inspire son équipe de 150 novateurs à tirer profit de la science, de la technologie et de la R-D pour améliorer le milieu canadien des affaires. Ayant consacré sa vie à la science et fort de plus de 17 années au sein de 3M, Randy a également occupé d’innombrables positions de direction au sein de la communauté.],[frJob=Directeur exécutif, Recherche et développement, Qualité et Affaires réglementaires, Compagnie 3M Canada]

Plus de contenu par Randy Frank

Aucun article précédente

Article suivante
Selon les experts il faut enseigner l’effet des STIM.
Selon les experts il faut enseigner l’effet des STIM.

Randy Frank, de 3M, explique pourquoi nous devons repenser nos méthodes d’enseignement des STIM pour assure...