STIM : égalité des sexes + équilibre travail-vie personnelle

March 1, 2019 Tina Kalopisis

female scientist working

En tant que professionnelle dans les STIM, j’ai pu me rendre compte que les préjugés et les stéréotypes sexistes peuvent rendre ma carrière peu attrayante pour les femmes.

Il existe un paradoxe intéressant au cœur de cette question. L’Indice sur l’état de la science de 3M a démontré que 87 % des femmes s’intéressent à la science, alors que seul un petit nombre d’entre elles font carrière en STIM.

Les problèmes liés à l’inégalité des sexes dans les STIM

La diversité est un avantage concurrentiel lorsqu’on cherche à élaborer des solutions qui contribueront à rendre accessible un avenir meilleur. Différentes démarches pour un problème créent une solution plus globale. Atteindre l’égalité des sexes dans les STIM n'est pas simplement une case à cocher pour le monde des affaires; c’est créer une solution qui améliorera notre mode de vie.

Comment encourager davantage de femmes à s’intégrer dans ce domaine? Comment les aider à se voir évoluer dans un domaine des STIM?

Je crois fortement qu’elles ont besoin de voir davantage d’exemples de femmes en STIM qui occupent des emplois attrayants et bien rémunérés. Elles ont besoin d’entendre parler de la façon dont les femmes en STIM ont accédé à ces postes.

J’ai souvent l’impression que les femmes peuvent avoir une perception étroite des carrières en sciences ou en ingénierie. Il ne s’agit pas seulement d’obtenir des emplois dans des laboratoires ou des usines de fabrication. Un diplôme en STIM est un point d’entrée dans un domaine.

Par exemple, je détenais un diplôme en génétique, ce qui m’a permis d’obtenir un poste en commercialisation de produits pharmaceutiques. Mon poste actuel en réglementation de la qualité exige également un diplôme en sciences. Une formation en STIM ouvre des portes à des postes de leadership qui nécessitent un diplôme en sciences.

Poursuivre une carrière en STIM – l’importance d’un mentorat solide

Mes parents m’ont toujours encouragée à poursuivre des études en STIM. Ils croyaient qu’ainsi, j’aurais toujours un emploi et une sécurité financière.

J’ai eu la chance d’avoir plusieurs bonnes mentores au début de ma carrière pour m’aider à cerner des occasions que je n’aurais pas autrement envisagées. Ces personnes m’ont grandement aidée à devenir une meilleure version de moi-même. Elles m’ont encouragée à saisir des occasions qui me mettaient au défi. Je pouvais toujours me tourner vers elles lorsque je devais faire face à des changements de carrière ou jongler mes priorités.

D’après mon expérience, le mentorat apporte des avantages à la fois au mentoré et au mentor.

« Essayez de trouver un mentor qui a un style auquel vous aspirez et qui occupe un poste que vous trouvez intéressant. N’oubliez pas de sortir de votre zone de confort lorsque vous choisissez un mentor. »

Lorsque vous avez réussi, renvoyez l’ascenseur

Je n’aurais pas pu atteindre mes objectifs si d’autres femmes sur le même parcours n’avaient pas pris le temps de me guider et de m’aider à progresser et à accélérer ma carrière.

En tant que dirigeantes dans l’entreprise, nous devons absolument renvoyer l’ascenseur à la prochaine génération. Votre sphère d’influence en tant que chef s’élargit et vous offre la possibilité d’encourager la diversité et l’inclusion.

Je prends le temps d’encourager d’autres femmes à postuler, même si elles estiment ne pas avoir toutes les qualifications nécessaires pour le poste convoité. Je crois fermement que les compétences peuvent être acquises sur le tas et que la présence de modèles peut permettre aux femmes de réaliser leur potentiel dans les lieux de travail.

scientists in a lab

Encourager les femmes à ne pas s’éliminer

J’ai rencontré des femmes qui évitent de saisir des occasions parce qu’elles pensent qu’il sera difficile d’assumer un rôle de leadership et de parvenir à un équilibre travail-vie personnelle.

J’encourage fortement les femmes à ne pas agir de la sorte. Je leur offre des conseils pour qu’elles comprennent qu’elles peuvent concilier le travail et la vie personnelle. Il est important d’échanger avec d’autres femmes et de leur donner des conseils pour concilier le travail et les engagements personnels.

Mes cinq conseils pour une meilleure conciliation travail-vie personnelle

Je crois que je consacre à mon travail les meilleures heures de ma journée et certaines des meilleures années de ma vie. Je ne devrais pas y consacrer aussi toutes mes soirées, mes fins de semaine et mes congés. Une carrière est un marathon, pas un sprint.

Quand je suis au travail, je fais de mon mieux et je fais un effort conscient pour équilibrer les priorités. Voici cinq astuces qui me permettent d’atteindre un meilleur équilibre entre le travail et la vie personnelle :

  1. Prenez soin de bien établir vos priorités – Souvent, lorsque je jongle avec plusieurs projets ou problèmes, je détermine lesquels m’aideront à avancer et je me concentre sur ces initiatives. Essayez de ne pas vous laisser distraire par les imprévus qui surgissent.
  2. Ayez deux boîtes de réception – J’ai deux boîtes de réception pour mes courriels professionnels. Les courriels qui me sont personnellement destinés apparaissent dans ma boîte de réception principale, que je vérifie fréquemment, tandis que ceux qui me sont envoyés en copie conforme sont dirigés vers ma boîte de réception secondaire, à laquelle j’accède moins souvent.
  3. Réservez du temps à la fin de la semaine – Je bloque une période à la fin de chaque semaine pour m’assurer de lire tous les courriels non lus avant la fin de semaine, d’avoir le temps de gérer les situations d’urgence et de planifier la semaine suivante.
  4. Concentrez-vous sur votre bien-être physique et mental – En plus de me concentrer sur ma famille et mes enfants, je fais de l’exercice régulièrement, je suis une artiste amatrice, je participe à un club de lecture, je fais du ski et je planifie les repas de la semaine. Ces activités m’aident à me ressourcer et à prendre soin de moi.
  5. Travaillez pour un employeur flexible – J’ai eu la chance de travailler pour un employeur comme la Compagnie 3M Canada. Les horaires de travail flexibles m’ont permis d’équilibrer mes priorités personnelles lorsque j’en avais besoin et je suis fière de travailler pour une entreprise qui me soutient.

En savoir plus sur la façon de contribuer à combler l’écart entre les sexes en STIM

Le seul conseil que je donnerais à la version plus jeune de moi-même est que les défis à court terme produisent des profits à long terme. N’abandonnez jamais, saisissez les occasions, continuez jusqu’à ce que vous atteigniez vos objectifs et, surtout, croyez en vous-même.

Restez au courant des derniers conseils concernant les STIM en vous abonnant à notre infolettre ci-dessous.

 

À propos de l’auteur

Tina Kalopisis

[enBio=With an Honours Degree in Genetics and a Master’s Degree in Computer Science, Tina followed her passion for science to 3M over 15 years ago. In her current role, she works with 15 scientists and engineers as they explore new ways to improve tools and technologies for the healthcare industry. She’s a vocal champion for women in STEM and believes in the endless possibilities a strong STEM workforce will create for Canada in the years to come.],[enJob=Health Care Lab Manager, Quality and Regulatory Affairs, 3M Canada],[frBio=Titulaire d’un baccalauréat spécialisé en Génétique et d’une Maîtrise en informatique, Tina a suivi sa passion pour la science en intégrant 3M il y a plus de 15 ans. Dans le cadre de ses responsabilités actuelles, elle travaille avec 15 scientifiques et ingénieurs qui explorent de nouvelles manières d’améliorer les outils et les technologies de la santé. Ardente défenseure des femmes dans les STIM, elle est fermement convaincue des possibilités illimitées qu’une forte main-d’œuvre spécialisée en STIM peut créer pour le Canada dans les prochaines années.],[frJob=Directrice de laboratoire, secteur des soins de santé, affaires de la qualité et de la réglementation, Compagnie 3M Canada]

Plus de contenu par Tina Kalopisis
Vidéo précédente
Science Sam chez 3M : Communiquer l’impact de la science
Science Sam chez 3M : Communiquer l’impact de la science

Voici l’opinion de Samantha « Science Sam » Yammine sur les communications scientifiques et comment elles p...

Article suivante
Mentorer les jeunes Canadiens pour le succès des STIM.
Mentorer les jeunes Canadiens pour le succès des STIM.

Jennifer Gardy, scientifique et vulgarisatrice, souligne l’importance de créer des expériences de mentorat ...

Déployez votre talent de manière audacieuse.