Cinq leçons de vie de la légende de l’industrie automobile Chip Foose.

February 9, 2016 3M Canada

Chip1

Depuis l’âge de sept ans, lorsqu’il n’était qu’un bambin dans l’atelier de son père, Chip Foose a participé à l’amélioration de la forme et de la fonction des automobiles. Grâce à son travail de conception dans des ateliers de voitures dynamisées exceptionnels comme celui de Boyd Coddington et à ses projets d’émissions télévisées très connus (p. ex., Les princes du tuning sur le réseau TLC), Chip est devenu une icône et un nom courant de la vie quotidienne parmi les passionnés d’automobile.

Le fait que ses émissions connaissent un tel succès n’a rien de surprenant. Comme c’est le cas pour son habile maîtrise de tous les objets « motorisés », Chip a une attitude qui attire les gens vers lui comme un aimant. Accessible, terre à terre et honnête, il parle avec son cœur et en se fondant sur son expérience.

Au cours d’un discours sincère, devant un auditoire sélectionné de professionnels de l’automobile rivé à ses lèvres, Chip a partagé l’histoire de sa réussite.

Les points ci-dessous sont une série d’extraits de son discours – couvrant certaines des leçons inspirantes qu’il a tirées de plus de 40 ans d’expérience au sein de l’industrie automobile.

Chip2
  1. La clé : la gratitude

Je me sens chanceux et privilégié d’avoir pu gagner ma vie en faisant quelque chose qui me passionne et qui est tout à fait inutile – nous n’avons pas besoin d’une autre voiture dynamisée dans ce monde.

La meilleure chose au sujet de ce que je fais est que cela découle entièrement d’une passion et je suis chanceux que nous ayons des clients prêts à fouiller dans leur poche et à nous payer pour bâtir leurs rêves.

Lorsque je vois le nom Foose, je ne vois pas mon nom de famille. Je vois un groupe de gars qui se sont réunis pour transformer les rêves de quelqu’un en réalité. Et je m’estime chanceux et privilégié de pouvoir gagner ma vie grâce à mon passe-temps.

Chip-5
  1. Prendre des risques calculés

Lorsque je suis retourné à l’école d’art, nous ne devions jamais regarder en arrière, vers ce qui avait été fait auparavant avec des voitures, seulement vers l’avant.

Ainsi, quand j’ai dû réaliser un projet qui nécessitait de créer un créneau, j’ai suivi les directives, mais je suis allé plus loin. J’ai créé un deuxième projet où j’ai proposé des versions modernes de certaines vieilles voitures.

Le projet était un défi commandité par Chrysler, alors je faisais des Barracuda et des Challenger, et même des Plymouth 33. J’ai fait toute une série d’esquisses à partir de ces anciennes voitures qui ont été modernisées.

J’ai fait ma présentation devant le président de Chrysler, avec la première série d’esquisses qui étaient semblables à tout ce que le reste de la classe avait fait.

Il m’a regardé, quand j’ai montré mon deuxième projet, et m’a dit : « Dites-moi ce que vous avez fait ici. »

J’ai dit : « Bien, voici une autre proposition. Vous nous avez demandé de créer un créneau, ce qui, à mon avis, est une tentative de créer un client. Ici, ce que je fais est servir un créneau qui existe déjà. Ces clients existent. Il existe en ce moment même des milliers de passionnés d’automobiles dynamisées qui prennent leurs vieilles voitures et y intègrent une technologie moderne. Pourquoi ne pas faire comme une société automobile et leur offrir une voiture toute neuve ou une voiture dynamisée neuve? »

Il a tellement aimé l’idée qu’il m’a permis que cette version soit ma proposition.

J’ai travaillé à ce projet jusqu’à ma dernière année d’études et, quand j’ai obtenu mon diplôme, j’ai reçu 14 offres d’emploi.

  1. Ce qui peut sembler être la fin de quelque chose est vraiment une chance de prendre un nouveau départ.

Je me rappelle le dernier jour de travail chez Boyd [qui fermait en raison d’une faillite]. Les coffres à outils de tout le monde étaient emballés et je n’avais pas été payé pour mes sept dernières semaines de travail.

Il ne me restait que 700 $ en banque et un versement hypothécaire de 1 600 $ dû dans deux semaines. Je ne savais pas ce que j’allais faire pour payer cette somme.

Ce soir-là, nous devions aller quelque part [pour assister à un événement] et, avant de partir, j’étais assez émotif.

Alors, mon épouse m’a remis un petit sac en papier brun que je devais ouvrir avant de partir. Je l’ai ouvert et, à l’intérieur, il y avait ce petit maillot marqué des mots « J’adore papa ».

Sur le coup, j’étais très heureux, mais j’ai ensuite pris conscience que je n’avais pas de travail, que je n’avais pas de quoi payer mon hypothèque, que je n’avais pas d’argent à la banque et que ma femme était enceinte… et c’est ainsi que nous avons lancé Foose Design.

C’était en mai 1998. Cela s’est avéré un véritable parcours en montagnes russes depuis, et je n’échangerais ma situation pour rien au monde.

.

  1. Apprendre à dire « Non »

J’étais à la tête de Foose Design depuis environ deux ans lorsque j’ai reçu un appel de quelqu’un avec qui je travaillais chez Boyd. Je ne sais pas si vous le connaissez; c’est Jesse James.

Il m’a dit que le réseau Discovery voulait produire une émission qui allait s’appeler Monster Garage et il m’a demandé d’en être le concepteur et le coanimateur, pour l’aider à bâtir ces voitures.

Je suis allé à une réunion avec lui et on m’a dit que la première voiture allait être une Ford Mustang qu’on allait transformer en une tondeuse à gazon. J’ai pensé : j’essaie de construire les plus belles œuvres d’art sur roues que je peux – ce n’est pas du tout ce que je fais! Quand je passerai à la télévision, je vais devenir plus connu pour la construction de ces objets que pour ce que j’aime vraiment faire.

J’ai donc dit « non ». Et c’est le meilleur « non » jamais formulé dans ma vie professionnelle, parce que, quelques semaines plus tard, un autre producteur de Discovery est venu me voir et m’a dit : « Discovery veut faire une émission dont vous serez la vedette. Que voulez-vous faire? »

cmax.chipfoose-73
  1. Peu importe ce que vous faites – les personnes devraient être au cœur de votre travail

Je dis toujours aux gens que l’émission Les princes du tuning ne portait pas sur les voitures. Pour moi, c’était une émission qui se consacrait à des personnes et les voitures étaient simplement un catalyseur pour que ces personnes me racontent leur histoire.

L’un de mes épisodes préférés présentait un Plymouth Roadrunner 1969 que nous avons fait pour un type nommé John. John était un géant; il mesurait environ 6 pi 4 po et pesait 280 lb. Il avait acheté cette voiture à l’âge de 15 ans. Il en avait été propriétaire toute sa vie. Il avait deux filles qui fréquentaient le collège. Le véhicule était en morceaux dans son garage, et il disait : « Un jour, je vais construire cette voiture. »

« Nous avons lu la proposition et la voiture était équipée d’un moteur 440. Il a toujours voulu y installer un moteur 426 Hemi. Nous nous sommes donc procuré un moteur Hemi chez Chrysler. Nous avons mis le moteur Hemi dans la voiture et j’ai placé un insigne Hemi sur l’aile avant. Et lorsque nous avons dévoilé le véhicule, John a retiré son bandeau, il a vu l’insigne Hemi immédiatement et il est devenu très émotif. D’une voix émue, il a demandé : « Il y a vraiment un Hemi dedans? »

Normalement, nous aurions présenté la personne qui avait travaillé sur la voiture, et cette personne aurait passé en revue avec John chacune des choses qu’elle avait faites, mais le producteur a dit : « Allez-y, ouvrez le capot ».

Alors, John a marché vers sa voiture et a ouvert le capot. Dans le domaine de la télévision, on fait de l’édition. Vous auriez donc vu John ouvrir le capot, devenir émotif pendant une minute, puis tous nous remercier.

Ce qui s’est passé en réalité, c’est qu’il a soulevé le capot, est tombé à genou et a commencé à pleurer. Il lui a fallu environ 25 minutes pour reprendre suffisamment ses esprits pour nous remercier tous, parce que nous avions transformé son rêve de toute une vie en réalité. Pour moi, c’était ça l’émission Les princes du tuning.

Êtes-vous un enthousiaste passionné par l’automobile comme Chip Foose? Apprenez en plus sur la Division du marché après-vente pour l’automobile de 3M et suivez-nous sur Twitter et Facebook pour voir des photos, en apprendre davantage sur les promotions et les concours, et obtenir des conseils et astuces utiles.

Article précédent
Un concours de 3M aide un petit atelier à réaliser un grand rêve : Rencontrer Chip Foose.
Un concours de 3M aide un petit atelier à réaliser un grand rêve : Rencontrer Chip Foose.

Jeanne Marriott de Painted by Dave a toujours rêvé de rencontrer Chip Foose. Apprenez comment le système Ac...

Articles épuisés