Que nous réserve l’avenir des transports?

January 2, 2019 Jonathan Cliffen

Les voitures autonomes joueront un rôle important dans l’avenir des transports

Que ce soit pour aller au travail ou prendre l’autobus, les véhicules autonomes modifient notre façon d’utiliser les transports. À bien des égards cependant, le futur est déjà là.

Des dispositifs de conduite autonomes et des voitures électriques sont présentement offerts. Lorsque les routes disposeront des infrastructures nécessaires pour accueillir ces véhicules futuristes sécuritairement, nous observerons des changements révolutionnaires dans la technologie automobile.

Le futur du transport : à quoi s’attendre.

Voitures autonomes

En une décennie seulement, les premières voitures entièrement autonomes pourraient faire leur apparition sur nos routes. La conduite assistée étant déjà disponible, ces nouvelles technologies constitueront bientôt la norme, ce qui demandera d’adapter nos infrastructures. Les principales technologies nécessaires aux voitures autonomes sont les capteurs, les logiciels et la connectivité.

  1. Capteurs : les caméras et les systèmes de détection de la lumière existent déjà dans plusieurs voitures et aident à la navigation.
  2. Logiciels : la capture des données ne constitue qu’une pièce du casse-tête; c’est au niveau de l’analyse et de la prise de décision en matière de freinage, de conduite et de navigation que les logiciels jouent un rôle clé pour les voitures autonomes.
  3. Connectivité : les voitures doivent être connectées pour surveiller les bouchons de circulation et les changements météorologiques afin de naviguer efficacement.

Certains modèles de voiture autonome seront offerts durant la prochaine décennie, mais il est difficile d’envisager qu’elles deviennent omniprésentes avant 2040. Cet échéancier repose principalement sur notre façon d’aborder les défis suivants :

  1. Des règlements fédéraux et provinciaux spécialement conçus pour les voitures autonomes doivent être élaborés.
  2. Les compagnies d’assurance doivent déterminer comment assurer les voitures sans conducteur.
  3. Le coût des technologies pour véhicules autonomes doit baisser pour que les voitures autonomes deviennent des produits grand public.
  4. L’inquiétude du public face aux voitures autonomes doit être apaisée.

Voitures électriques

Il reste beaucoup à faire pour que les véhicules à zéro émission soient pleinement acceptés sur le marché. Bien que les voitures électriques soient disponibles depuis un certain temps déjà, les inconvénients à posséder un tel véhicule, comme une durée de recharge plus longue, par exemple, pèsent encore lourdement sur les décisions des consommateurs. La solution clé pour ce segment est d’amoindrir d’abord les problèmes affectant les clients.

Un développement intéressant à l’horizon consiste en la réalisation potentielle du concept ACES (Autonomous, Connected, Electric, Shared/autonome, connecté, électrique et partagé). Ce concept propose une voiture électrique autonome présentant un faible coût par utilisation et pouvant être empruntée à partir de n’importe quel appareil connecté, ce qui réduirait le besoin de posséder un véhicule. Ce concept, s’il est mené à bien, pourrait changer la vie de nombreuses personnes confrontées à des difficultés d’accès aux soins de santé, aux services publics et à d’autres réseaux de soutien importants.

Voitures hybrides

Beaucoup de nouvelles voitures hybrides sont offertes avec des options électriques et à essence, et leurs avantages combinés peuvent être attrayants. La perspective de réunir l’efficacité offerte par la batterie et la possibilité de parcourir des kilomètres sans devoir recharger est séduisante. Cependant, le transport de deux systèmes différents dans une voiture hybride entraîne un coût supplémentaire, en plus d’accroître le poids du véhicule. Le développement d’un modèle léger donnerait accès à un potentiel immense pour l’avenir des transports.

Voitures solaires

L’énergie solaire constitue une autre source d’énergie de substitution pour les véhicules, et les voitures solaires pourraient arriver sur le marché d’ici quelques années seulement. Toutefois, de manière réaliste, il est peu probable qu’elles viennent à dominer le marché. L’emploi de l’énergie solaire est plus adapté à l’alimentation de certains éléments comme la batterie et certains accessoires automobiles.

Les entreprises énergétiques recherchent également de nouvelles méthodes de conception, comme des bornes de recharge alimentées par des panneaux solaires installés sur les toits qui pourraient alimenter les voitures électriques.

Transport en commun autonome

Les autobus et les navettes font déjà appel à la conduite automatisée, dans des villes telles que Paris et Minneapolis. De nombreux parcs et musées emploient des véhicules autonomes pour transporter les visiteurs sur les lieux, alors que des autobus sans conducteur sont également utilisés pour amener des passagers d’un terminal à un autre.

Services de mobilité

Plusieurs développements s’opèrent dans ce secteur. Les services de mobilité touchent l’ensemble des moyens de transport, à l’exception des véhicules privés et des transports en commun, y compris le covoiturage, le partage de vélos, et plus encore.

Ces services, associés au désir décroissant de posséder une voiture et à de meilleurs services de transport en commun, peuvent avoir une incidence importante sur la façon dont nous voyagerons à l’avenir. Le partage de vélos et le covoiturage sont déjà en utilisation, avec l’avènement de technologies reposant sur des applications qui permettent aux gens d’appeler une voiture quand ils en ont besoin.

On prévoit que ce marché est destiné à grandir dans les zones urbaines et même dans les petites villes, à mesure qu’ils gagneront en popularité. La possibilité d’accéder à une voiture sans devoir assumer les coûts associés à la propriété est examinée de près par de nombreux constructeurs. 

Avis des experts : L’adoption simultanée de technologies de véhicules autonomes, électriques et hybrides, conjuguée à la réduction de la demande pour des véhicules privés pourrait permettre de réduire considérablement notre empreinte carbone.

Les transports nous réservent un avenir passionnant. Chez 3M, nous travaillons depuis près de 80 ans à améliorer la sécurité routière et nous mettons nos principales technologies à l’œuvre pour apporter des solutions aux problèmes d’infrastructure qui empêchent de faire de cet avenir une réalité. Pour en savoir plus sur nos activités au sein de ce marché, consultez la documentation sur nos projets en matière de sécurité routière et de routes connectées.

À propos de l’auteur

Jonathan Cliffen

[enBio=Jonathan began his career at 3M nearly two decades ago and worked with embedded software design in the telecommunications lab for 10 years before moving to working on machine vision system designs in manufacturing. Currently he’s the 3M™ Connected Roads Application Professional and is supporting the development of 3M™ Connected Roads.],[enJob=3M™ Connected Roads™ Application Professional] [frBio=Jonathan a commencé sa carrière chez 3M il y a près de 20 ans et il a travaillé pendant 10 ans à la création de logiciels embarqués au laboratoire des télécommunications, pour ensuite passer à la conception de systèmes de vision artificielle pour les opérations de fabrication. Il travaille actuellement au développement de Routes connectées 3M en tant que spécialiste des applications.],[frJob=Professionnel des applications pour Routes connectées 3M]

Plus de contenu par Jonathan Cliffen
Article précédent
3 technologies pour construire de nouvelles sources d’énergie renouvelable.
3 technologies pour construire de nouvelles sources d’énergie renouvelable.

Croissance rapide des sources d’énergie renouvelable au Canada. Un expert en énergie renouvelable de 3M, Pa...

Article suivante
Les principaux défis de l’analyse de la sécurité alimentaire.
Les principaux défis de l’analyse de la sécurité alimentaire.

Règlements changeants, enjeux microbiologiques: défis urgents de l’analyse de la sécurité alimentaire dans ...

Des panneaux plus brillants. Des routes plus sécuritaires.