V.E.I.N.S.S., 5e partie. Fixation/stabilisation du dispositif

September 3, 2020 Karen Laforet

Image d’un dispositif d’accès vasculaire périphérique en train d’être fixé sur un patient.

L’insertion de dispositifs d’accès vasculaire périphériques est l’une des procédures les plus courantes effectuées dans le domaine des soins de la santé1.

Toutefois, l’insertion de tels dispositifs présente le taux d’échec le plus élevé avant la fin du traitement1. Cet échec peut se produire pour différentes raisons, notamment un délogement du dispositif, une interférence du patient, une occlusion, une infiltration, une phlébite, une infection, la migration du cathéter pendant le changement de pansement et d’autres complications liées aux dispositifs d’accès vasculaire périphériques2, 3.

Le taux d’échec relatif aux dispositifs d’accès vasculaire périphériques s’élève à 70 %2. Ce taux peut être attribuable au « flottement » du cathéter dans la veine. Si le dispositif n’est pas bien fixé, il en faut peu pour que le cathéter roule, se déplace ou ressorte complètement. Pour régler ce problème, les professionnels de la santé utilisent des dispositifs de fixation et des pansements pour fixer les cathéters et les stabiliser.

Comment fixer et stabiliser un dispositif d’accès vasculaire périphérique de manière efficace? 

Avant de fixer et de stabiliser le dispositif d’accès vasculaire périphérique, il faut choisir un pansement. Celui-ci doit :    

  • Servir de barrière. N’oubliez pas que le site d’insertion est une plaie qui fournit un accès direct à la circulation sanguine. Par conséquent, il est primordial de protéger le site des fluides extérieurs et des irritants environnementaux, des bactéries, des virus et de l’humidité.
  • Être perméable à l’air. L’accumulation d’humidité sous le pansement accroît les risques de croissance bactérienne et cause de la macération. Ces deux facteurs peuvent augmenter le risque d’infection du patient et provoquer le délogement du cathéter. Les membranes perméables à l’air sont conçues pour imiter la peau. La perte d’eau transépidermique peut aider la peau à rester suffisamment humide tout en laissant l’excès d’humidité s’évaporer4.
  • Être souple. Le corps n’est pas composé de surfaces planes. Le pansement utilisé avec le dispositif d’accès vasculaire périphérique doit pouvoir épouser la forme du site d’insertion et suivre les mouvements de la peau. Il aidera ainsi le cathéter à rester en place jusqu’à ce qu’il soit changé ou que le dispositif d’accès vasculaire périphérique ne soit plus nécessaire. 
  • Être transparent. La transparence permettra de procéder à une évaluation adéquate.

Une fois le pansement choisi, il faut fixer le dispositif. Fixer le dispositif de manière adéquate est important, car cela permet de garder le cathéter en place et contribue à réduire le mouvement de ce dernier dans la veine, prévenant ainsi son délogement. Les conséquences d’une mauvaise fixation peuvent affecter la santé vasculaire et entraîner des retards ou des omissions de traitements2, des infections et de l’anxiété chez des patients attendant de recommencer tout le processus une fois de plus.

La conception des dispositifs d’accès vasculaire a évolué au cours des dernières années et un bon nombre de dispositifs d’accès vasculaire périphériques sont munis maintenant de dispositifs de stabilisation, aussi appelés « ailettes ». Ces dispositifs aident à réduire les micro et macro-mouvements latéraux. Quel que soit le dispositif d’accès vasculaire périphérique utilisé, procéder à une fixation adéquate est essentiel pour la santé vasculaire et le bon fonctionnement du dispositif5.

Choisir le dispositif de fixation et de stabilisation du dispositif d’accès vasculaire périphérique le plus efficace.

Les avancées technologiques en matière de conception d’adhésifs ont mené à la création de dispositifs de fixation sans sutures plus sophistiqués. Certains de ces dispositifs ont de l’antiseptique dans les pansements et sont conçus dans une variété de configurations, dont celle offrant la possibilité de pouvoir observer le site d’insertion en tout temps3. Les produits sont classés en deux catégories : les dispositifs avec pellicule transparente et rebords adhésifs ou avec des propriétés de fixation et les dispositifs autonomes qui nécessitent un couvre-pansement1.

Les méthodes de fixation comprennent, sans être exhaustives, notamment:

  • Des pansements intégrés;
  • Des pansements transparents et propriétés de fixation;
  • Des pansements imprégnés de chlorhexidine;
  • Un dispositif de fixation intégré;
  • Des dispositifs de fixation autonomes;
  • Dispositif d’accès vasculaire périphérique avec propriétés de stabilisation intégrées (les dispositifs d’accès vasculaire périphériques à ailettes nécessitent un couvre-pansement)

Tenir compte des facteurs suivants avant de choisir une méthode de fixation sans sutures:

  • La capacité fonctionnelle du patient, de son niveau d’activité et de ses préférences; 
  • La conception du dispositif d’accès vasculaire (cela peut réduire les options dont il faut tenir compte);
  • L’intégrité de la peau : vérifier si la peau est sèche, intacte, friable ou compromise;
  • L’usage prévu;
  •  L’emplacement anatomique.

Selon les recommandations des lignes directrices, le seul cas où un patient n’a pas besoin d’un dispositif de fixation est lorsqu’il a déjà un dispositif d’accès vasculaire périphérique à court terme (moins de 6 heures) 6. Autrement, il faut choisir le dispositif de fixation qui convient le mieux au patient suivant les exigences de la situation6. Des sutures doivent être utilisées seulement pour les dispositifs d’accès vasculaire centraux tunnelisés après l’insertion6.

Les dispositifs de fixation et de stabilisation sans sutures sont-ils nécessaires?

Une étude publiée par Rickard et coll. (2018) compare les pansements transparents, les pansements transparents avec bordures et les dispositifs de fixation sans sutures adhésifs7. Elle démontre une diminution des taux de délogement du cathéter et une réduction des complications lorsque les dispositifs ont été installés par un personnel infirmier formé et lorsque des pansements en pellicule transparente (plats, sans bordure) étaient utilisés conjointement avec d’autres formes de dispositifs de fixation7.

Le meilleur dispositif d’accès vasculaire périphérique avec pansement comporte un dispositif ou un pansement de fixation qui convient au confort et à la condition du patient, tout en permettant de maintenir efficacement le cathéter en place. Les dispositifs de fixation sans sutures ne sont toutefois pas sans risque. Un délogement accidentel peut se produire pendant le changement du dispositif et du pansement. De plus, lorsqu’un adhésif est fixé à la peau, il y a un risque que celle-ci soit endommagée.

Dans le dernier article de la série V.E.I.N.S.S., partie 6, j’expliquerai pourquoi cela est important et pourquoi il faut tenir compte de l’intégrité de la peau.

En savoir plus.

Pour obtenir plus de renseignements sur la fixation et la stabilisation des dispositifs d’accès vasculaire périphériques, communiquez avec un représentant en remplissant le formulaire ci-dessous.

 

Bibliographie.

  1. « Examining Effectiveness of Peripheral Intravenous Dwell Times Greater than Seventy-Two Hours in Adult Patients in a Community Setting: A Systematic Review, » dans JBI Database of Systematic Reviews and Implementation Reports, vol. 6, n° 17, pp. 1 à 12. Accessible à l’adresse : https://journals.lww.com/jbisrir/fulltext/2008/06171/examining_effectiveness_of_peripheral_intravenous.5.aspx
  2. Ullman, A.J. et coll. « Dressings and securement devices for central venous catheters (CVC) (review) », Cochrane Database Syst Rev., vol. 9 (2015) : CD010367. Accessible à l’adresse : https://doi.org/10.1002/14651858.CD010367.pub2
  3. Hill, S. et N. Moureau. « Right Securement Dressing and Management », dans Vessel health and preservation: the right approach for vascular access, Griffith University : Nathan QLD, Australie, 2019, pp. 117 à 130.
  4. Thomas, S. « Vapour-permeable film dressing » dans JWC, vol. 5, n° 6 (2016).
  5. Marsh, N. et coll. « Inter-rater agreement on PIVC associated phlebitis signs, symptoms and scales », J. Eval. Clin. Pract. vol. 21, 2015, pp. 893 à 899.
  6. Association Canadienne d’Accès Vasculaire, 2019. Lignes directrices canadiennes sur les accès vasculaires et la thérapie intraveineuse, Pembroke, Ontario, Pappin Communications, 2019.
  7. Rickard, C.M. et coll. « Dressings and securements for the prevention of peripheral intravenous catheter failure in adults (SAVE): a pragmatic, randomised controlled, superiority trial,” Lancet », vol. 392 (2018) (10145) : pp. 419 à 430.

Exonération de responsabilité : Karen Laforet est une blogueuse commanditée par 3M. Les opinions exprimées dans le présent article sont celles de l’auteure.

À propos de l’auteur

Karen Laforet

[enBio=Karen is an accomplished nurse leader with over 30 years of healthcare experience in critical care, community care, industry, and academia. Having received her Master’s in Clinical Science from Western University, Karen is recognised globally as an expert in infusion therapy and skin and wound care management. She is Canadian Certified in Community Health Nursing (CHNC (C)), certified in Canadian Vascular Access (CVAA (C)), and internationally certified in vascular access (VA-BC™). ],[enJob=Registered Nurse],[frBio=Karen est une infirmière chef de file accomplie comptant plus de 30 ans d’expérience en soins de santé dans les soins critiques, les soins communautaires et les milieux industriels et universitaires. Titulaire d’une maîtrise en sciences cliniques de l’Université Western, Karen est reconnue à l’échelle mondiale en tant qu’experte en traitement par intraveineuse et en gestion des soins de la peau et du traitement des plaies. Elle détient une certification en soins de santé communautaires (IISCC [C]) et en accès vasculaire (CVAA[c]) au Canada et une certification en accès vasculaire (VA-BCMC) à l’échelle internationale.],[frJob=Infirmière autorisée]

Plus de contenu par Karen Laforet
Article précédent
Des produits fiables reflètent un dentiste fiable.
Des produits fiables reflètent un dentiste fiable.

Entre le temps passé au cabinet et la fidélité des patients, le Dr Vernon Ip explique pourquoi il est essen...

Article suivante
Un soutien à 360 degrés pour les cliniques de soins oral.
Un soutien à 360 degrés pour les cliniques de soins oral.

En personne, au téléphone ou en ligne, laissez-nous vous aider à exercer votre métier en toute confiance. V...