Les antiseptiques : La science de leur fonctionnement.

February 20, 2018 Kathy McGhie

L’objectif de toute prévention des infections et de la science connexe est de prodiguer des soins sécuritaires et efficaces.

Comme professionnels de la santé, il faut comprendre comment les produits, les gens et les programmes collaborent pour fournir les meilleurs soins aux patients.

Les antiseptiques cutanés ne devraient pas faire exception.

surgical skin prep

Pour expliquer la science des antiseptiques cutanés, nous avons discuté avec Dre Michelle Alfa, microbiologiste et chercheuse ayant consacré sa carrière aux technologies de prévention des infections.

Nous voulions comprendre l’importance des antiseptiques cutanés et leur fonctionnement. Voici ce qu’elle a dit.

Pourquoi utiliser des antiseptiques cutanés?  

Comme professionnels de la santé, nous savons que l’application des antiseptiques cutanés est critique en prévention des infections pendant le parcours opératoire du patient.

Pourquoi? Elle explique que les antiseptiques cutanés limitent le nombre de microorganismes sur la peau. Conséquemment, le risque de pénétration des microorganismes dans les incisions vulnérables pendant une chirurgie et d’infection diminue.

Dre Alfa explique :

Fonctionnement des antiseptiques

Puisque le fonctionnement des antiseptiques diffère, cela peut être déroutant.

Selon Dre Alfa, les antiseptiques cutanés agissent différemment. Ils peuvent cibler les parois des cellules pour les faire « éclater » ou encore inhiber la synthèse des acides gras pour empêcher la reproduction des bactéries et provoquer leur mort.

Pour profiter des avantages des antiseptiques cutanés, il faut comprendre leur fonctionnement.

Dre Alfa explique pourquoi :

Comment connaître la qualité de l’antiseptique utilisé?

Des essais rigoureux sont essentiels pour assurer la sécurité et l’efficacité des antiseptiques cutanés utilisés.

Selon Dre Alfa, les essais microbiologiques permettent d’évaluer les niveaux de microbes des matières premières et des produits finis (p. ex. : bactéries, germes, etc.) Des niveaux élevés pourraient indiquer que le produit est contaminé et non sécuritaire pour les patients.

Curieusement, les exigences des essais varient selon les pays. Quel est le processus pour les antiseptiques cutanés utilisés au Canada?

Dre Alfa décrit le processus canadien d’essais microbiologiques pour les antiseptiques cutanés :

Autres renseignements

Renseignements sur la préparation de la peau 3MMC.

Dre Michelle J. Alfa est affiliée à 3M et est commanditée par celle-ci.

À propos de l’auteur

Kathy McGhie

[enBio=Kathy is an award-winning expert in infection prevention and control. With more than 40 years of healthcare experience, Kathy has held multiple leadership positions in hospitals, and on the International Certification Board of Infection Control. Her expertise on the subject has also been published in articles she’s co-authored for several respected academic journals.],[enJob=Clinical and Technical Specialist, 3M Canada],[frBio=Kathy est une experte primée en prévention et contrôle des infections. Forte de plus de 40 ans d’expérience dans le domaine de la santé, Kathy a occupé de nombreux postes de direction dans des hôpitaux ainsi qu’au sein de l’International Certification Board of Infection Control. Elle a également fait part de son savoir-faire en la matière dans des articles rédigés en collaboration et publiés dans diverses revues universitaires respectées.],[frJob=Spécialiste clinique et technique, Compagnie 3M Canada]

Plus de contenu par Kathy McGhie
Article précédent
STIM : essentiels à nos besoins futurs en main-d’œuvre.
STIM : essentiels à nos besoins futurs en main-d’œuvre.

L’importance des STIM : Sheila Buttery, scientifique de 3M, explique pourquoi les futurs effectifs canadien...

Article suivante
Protection des données et confidentialité: 5 trucs d’expert.
Protection des données et confidentialité: 5 trucs d’expert.

Aidez à améliorer la confidentialité et la protection des données de votre entreprise grâce aux conseils d’...

Vos antiseptiques pour la peau respectent-ils les normes canadiennes améliorées?